Dérogation PLVH

Dérogation pour le bilan des éléments fertilisants et la contribution pour la production de lait et de viande à base d’herbage

L’année agricole 2018 a été marquée par une forte sécheresse, qui a entraîné des pertes dans la production d’herbe (prairies et pâturage). L’ordonnance sur les paiements directs permet de faire valoir la force majeure pour les PER et pour la PLVH en cas d’évènements météorologiques extraordinaires tels, par exemple, la sécheresse. L’Office des paiements directs peut ainsi renoncer à la réduction ou à la suppression des contributions liées aux PER ou la PLVH.

Les exploitations valaisannes inscrites pour les PER et au programme PLVH en 2018 et en 2019 et qui à cause de la sécheresse de cet été  pourraient connaître des difficultés à remplir les conditions de l’équilibre de la fumure et/ou de la part de fourrage de base dans la ration (au moins 75% de la matière sèche en région de plaine et 85% de la matière sèche en région de montagne) peuvent s’annoncer auprès de l’office des paiements directs (027 606 75 20 – sca@admin.vs.ch).  L’annonce doit avoir lieu au plus tard 10 jours à partir du moment où le dépassement  a été constaté.

Avec cette dérogation,  le fourrage issu de prairies ou de pâturages peut être remplacé par du fourrage de base selon la liste de l’annexe 5 ch. 1.1, OPD (maïs, betteraves, pommes de terre, drêches de brasserie, ….). La production de fourrage 2018 ainsi que les achats et les ventes de fourrage doivent être documentées clairement et de manière crédible.

Attention : la condition de la part maximale 10% d’aliments concentrés n’est pas concernée par cette dérogation.